AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WHAT THE ... FUCK ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
$ Dollars : 26
Date d'inscription : 25/07/2013
Sujet Gamma
MessageSujet: WHAT THE ... FUCK ?    Sam 27 Juil - 22:42


WHAT THE ... FUCK ?
LIBRE ||| LEÏA A. APPLEFIELD


Le Soleil était presque aveuglant, mais ça, c'était avant, parce qu'aujourd'hui, notre jeune homme n'avait point oublié ses lunettes de soleil pour aller se faire une petite partie de Foot US avec quelques autres élèves sans aucunes prétentions. Pas d'équipements, pas de casques, tout dans les muscles et la cervelle pour ceux qui en possédaient une, ce qui n'était pas intégralement le cas de Shawn. Lui il avait délaissé la petite lumière dans sa boite crânienne, plus rien ne passait avec les épais nuages de fumée, ainsi que les vapeurs d'alcools en tout genre. Alors lui qu'est-ce qu'il faisait ? Et ben il courait tout simplement vers l'avant, évitant de se faire saquer tout en essayant de rattraper le ballon ovale lorsqu'on le lui envoyait. Faut dire, c'était pas simple, parce qu'en face de lui il y avait des gros bras qui le coupait en deux lorsqu'il avait le ballon en main, mais à vrai dire... Il aimait bien ça, sentir son corps hurler sous la douleur que lui procurait les contactes brutaux avec ces machines de guerre musclées. « Même pas Mal Sac de Viande » avait-il dit au défenseur après un tacle. La phase de jeux suivant, il se retrouva plaqué au sol avant même d'avoir démarré et il en eu le souffle coupé sous la violence. Apparemment le mec il avait pas apprécié la remarque de Shawn et ça le choquait même pas à lui … S'en était normal pour lui maintenant ! Insulter les autres était monnaie courante pour lui et il s'en prenait des belles en retour. Malheureusement, il n'apprenait jamais sa leçon et il en prenait toujours pour son grade le pauvre Gamma !

Se redressant, il prit une grande bouffée avec sur le visage un sourire toujours aussi désagréable. « J'ai bien aimé sentir ton truc dur tout contre moi, on dirait que ça t’excite de me mettre à terre mon gars... » Il fit un signe de tête vers les vestiaires. « Tu veux me violenter sous la douche ? » un petit clin d'oeil pour rajouter de l'effet à sa phrase et hop ! Voilà que Terminator pète un câble et colle un poing dans la figure de Shawn avant de se retourner et de se barrer tout en criant dans son coin avec ses potes qui le suivaient. « Je crois que c'est terminé pour la partie haha... » Il avait mal à la figure mais c'était pas mal ! Un peu de sang coulait à la commissure de ses lèvres, mais il avait déjà connu pire. Quittant le terrain sans dire un mot de plus il se dirigea vers son petit loft en marchant lentement, clope au bec, il savait déjà ce qu'il allait faire par la suite avec le soleil de plomb qu'il y avait. Une fois dans son petit chez sois, il attrapa une bouteille sur le buffet, la déboucha avec ses dents et bu une lapée d'alcool avant d'aller se changer. Ni une, ni deux, il ressort en mode c'est l'heure d'aller surfer !

Equipement type de Shawn : Un short de bain plutôt pas mal, sa montre, ses lunettes de soleil pour aller jusqu'à la plage, et sa planche de Surf bien entendu, le tout venant de chez Quiksilver. Et les deux derniers, son cache œil qui fait pas mal pirate, obligatoire avec son œil mort, mais la dernière et pas les moindres, la bouteille de Rhum. Car oui, aujourd'hui il allait pas Surfer, non madame ! Non de non ! Il allait s'installer sur sa planche, s'allonger et boire sans restriction. « Tu vas me faire vivre des heures magnifiques ma jolie. » Souriant, il fit un bisous à sa bouteille et sortit, direction la plage. Faut dire, il y a pas énormément de grosses vagues dans le coin, donc pour avoir un effet un peu plus spécial, il boit un peu, ça rend les choses plus intéressantes ! Une fois sur place, il ne fit pas comme tous les bons surfeurs, il ne planta pas sa planche dans le sable à la verticale tout en, les yeux perdus vers horizons, cherchant les meilleurs vagues des yeux. Nan, lui il posa sa planche à même le sable, posa sa serviette en boule à côté avec sa bouteille dans la glacière et alla se rafraichir pendant quelques instants dans l'eau.
Après dix minutes qui lui parurent une demie seconde, il revint et ouvrit la boite au trésor pour sortir son brevage.

Suite à ce geste, s'en suivit des hurlements, des cris, des insultes qui fusèrent à la vitesse de la lumière. La bouteille de Rhum avait disparu sans laisser de trace ! Autant vous dire qu'à ses yeux c'était un crime et il entra dans une colère noire si bien que sa glacière vola littéralement dans les airs avant qu'il ne reprenne. « Qui est-ce qui a volé ma bouteille ? Quiiiiiiiiii ? » Oui, il était pas content ! Il attrapa la première personne qui passa, la planta devant lui et planta son unique œil dans celui de la personne. « C'est toi qui me la volée ? Avoue ! » Ouai, il perdait la tête !



Dernière édition par Shawn E. Xeres le Dim 28 Juil - 9:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 57
$ Dollars : 58
Date d'inscription : 18/07/2013
Sujet Gamma
MessageSujet: Re: WHAT THE ... FUCK ?    Dim 28 Juil - 8:14


« WHAT THE... FUCK ? »


Plage. Voilà avec quel mot, moi, la plus grande aventurière de touuuuuus les temps, LEÏA APPLEFIELD me suis réveillée ce matin. Plage. Quel joli mot. Tu dis « pla » comme le plat du jour, ou le plat de résistance, ou comme dans la phrase « Plat du jour et hors d’oeuvre, ici on sert à toute heure ! », et tu rajoutes « ge » ; comme dans... Euh. Comme dans... Ah, je sais ! « ge » comme dans « Oh, regardez, il neiGE, ce matin » ! Hahaha ! … Oui sauf que ce matin il neige pas. Il fait même beau. Et chaud. Et même que y'a pas un nuage à plus de trente-cinq virgule soixante-sept kilomètres à la ronde. Oui, oui, trente-cinq virgule soixante-sept. Je le sais parce que c'est mon âme d'aventurière, qui me l'a dis. Et c'est bien connu ; mon âme d'aventurière à toujours raison. Toujours ! Même quand elle a pas raison, elle a quand même raison, parce que vu qu'elle a toujours raison, c'est impossible qu'elle n’ai pas raison ! Donc elle a raison. Voyez ?

Mais bref. Je disais donc, je me suis réveillée avec le mot « plage » dans la tête. Et ça, voyez-vous mes chers non-aventuriers que vous êtes, ça veut dire que mon SUBCONSCIENT veut indirectement me dire de directement aller dans une plage. À moins bien sûr qu'en fait il voulait juste me dire de chercher le mot dans le dictionnaire. Peut-être. Mais moi je ne pense pas. Parce que je sais ce que c'est, moi, une plage ! Et ouais, haha, j'vous en bouche un coin-coin, là, bande de canards wc gels ? Ouais. J'vous en bouche un coin-coin. Niez, pas, je le sais. Et sûrement même que je vous en bouche DEUX de coin-coin ! Et dans ce cas-là, ça veut dire que je vous bouche un coin-coin-coin-coin. Je vous en boucherait bien quatre-vingt-quatre et demi, mais j'ai la flemme avec tous les coin-coin qui en déboucherais. Mais je m'égare. Je parlais de quoi, déjà ? Ah oui ! Je vous bouchais deux coin-coin parce que je sais ce que « plage veut dire ». Ahah. Bah ouais. Figurez-vous... … Ca y est, vous êtes figurés ? Bien. Je disais donc, FIGUREZ-VOUS que une plage, bah c'est un endroit où on peut tuer des pichons à bas level ! Et où les êtres supérieurs comme moi vont nager, et oui !

Eh, mais... Minute. JE SUIS un être supérieur ! Mon dieu, mais quelle coïncidence ! C'est pour CA que mon subconscient voulait tant que j'y aille, à la plage ! Si ça se trouve, je vais pouvoir faire de cette plage mon territoire d’aventurière et tout plein de gens viendraient pour m'acclamer et admirer mes divers talents, hahahaha. Mais ça serait génial, ça, GÉNIAL ! Grandiose, merveilleux, sublimissime fabuleux. Voilà donc ce que je vais faire aujourd'hui. Je vais aller à la plage, et une fois que je serais là-bas, je, euh. Je. Je. Je verrais bien pour la suite. J'improviserais. C'est comme ça qu'on reconnaît les plus grandes aventurières, à leur capacité à IM-PRO-VI-SER. Donc j'improviserais. Vu que je suis une aventurière. Héhé.

ET DONC ET DONC ET DOOONC ! Je vais aller à la plage. Ouaip. Haha. Mais, umh. Bon. Déjà, habillons-nous. Non parce que là, je suis encore un peu dans ma piaule, et puis en plus j'suis en sous-vétements. Personnellement, ça me dérangerait pas de me balader en à poil, mais il paraît que c'est pas « politiquement correcte », à ce qu'on m'a dit. Mais c'est con, parce que je suis pas politicienne, moi. Je suis aventurière. Et c'est pas « aventurièrement incorrecte », à ce que je sache. Mais bon. Les gens sont bizarres, que voulez-vous. Donc bon. Ainsi donc, je m'habille. Un short d'aventurière, une ceinture d'aventurière, et une chemise jaune... Pas spécialement d'aventurierè mais bon, peut-être qu'il fera un peu froid après. Mais c'est pas pour ça que je vais l'attacher, la chemise. Parce qu'une vraie aventurière, elle est toujours un minimum torse-nu, ou poitrine-nue come je dis ! Sauf s’il fait trop froid bien sûr. Et sauf si elle est dans une jungle à climat humide. Bah oui ; faudrait pas se choper une maladie tropicale, non plus.

Mais là, on est pas dans un jungle, donc je peux être un minimum poitrine-nue. –avec un bandeau par dessous, t’as cru quoi héhé - Donc je le fais. Logique implacable. Et une fois toute habillée, je sors. Ah, avec mon chapeau que je viens d'attraper, bien sûr. Mon chapeau, c'est la touche finale, la cerise sur le gâteau, et j'adore mon chapeau parce qu'il fait trop aventurier ! Enfin, je SUIS une aventurière, et donc tout ce que je porte FAIS aventurier. Vu que je suis aventurière. Mais mon chapeau, c'est le must. Le top du top. Parce que mon chapeau, c'est le meilleur. Vuaip. Jamais au monde vous pourrez le trouver, partout que ça soit, paaartout, même dans la plus grande boutique à chapeau du monde, jamais vous pourrez, JAMAIS. Parce que mon chapeau, il est trop bien. Il est DIGNE d'une aventurière. Et moi, bah je suis un aventurière. DONC, il est digne de moi, mon chapeau. Héhéhéhé. Et vous voyez, mon chapeau, c'est pas toute ma vie, parce que tout ma vie c'est l'aventure, mais presque. Et puis, un aventurier sans chapeau, c'est pas un vrai aventurier. Prenez Indiana Jones, Jack Sparrow ou même Willy Wonka, TOUS ont un chapeau. Tous. Et moi aussi, j'ai un chapeau. Donc je suis une aventurière. Eh ouais.
Et comme vous avez pu le constater, mon chapeau, je le porte tout le temps. Sauf dans la douche parce que là ça peut l’abîmer. Mais sinon, tout le temps. Ah, et sauf quand je dors, aussi. Parce que il peut s’abîmer. Mais bon, voilà, quoi. Vous m'avez comprise. Et si vous m'avez pas comprise, bah tant pis pour vous. Parce que moi j'me suis comprise. Mais bon, je suis la plus forte, donc je conçoit que de simples cerveaux comme les vôtres ont pu ne pas comprendre. Mais je m'en fiche, dans le fond. Tant pis pour vous quand même. Haha, c'est bête pour vous, hein ? Vous vous attendiez à ce que... A ce que... Mais. Attendez. Je parlais de quoi, là, déjà ? Euh. Attendez que je réfléchisse. Ah, oui ! Je me suis comprise et peut-être que pas vous. Vous vous attendiez donc à ce que... Euh. Je. Je voulais en venir où, en fait ? … Umh. Question délicate. Bon. Au pire. On s'en fiche. Tout ce qu'il y a à savoir, c'est que je suis plus forte que vous. Voilà.

Une fois dehors, je me dépêche d'aller à la plage, vite vite pour vite faire mon repérage ! Et donc je cours, super vite évidemment, vu que je cours super vite. Et après plusieurs minutes, j'arrive essouflée sur la côte sablée.
Je m'arrête alors et regarde autour de moi. Même si on est le matin, je suis pas seule, apparemment. Enfin, je suppose que c'est le matin parce que je viens de me réveiller et qu'il fait pas nuit. Mais. Haha. Peut-être qu'en fait c'est midi. Ou l'après-midi. Je sais pas. Mais bon, on s'en fout, hein !

Qu’est-ce que je suis censée faire déjà ? Ah. Improviser. Bon et bien… Peut-être que je pourrais refaire le remake de la découverte de la clope par Christophe Couillomb, pour commencer ? Genre marcher le long de la plage et trouver sur le sable un paquet de Marlboro light et un briquet ? Ou bien je pourrais… Ah ! Je pourrais prendre un lance-pierre et jouer à la guerrière, balançant des missiles partout, et poussant des glapissements de femelle bourrée ? Oui ! J’aimerais jouer à la sauvageonne, une plume dans les cheveux, prendre un air méfiant, et viser tout ce qui bouge d’une fronde, tout en sachant pertinemment que la pierre passerait à dix mètres de la cible. Mais... ! De toute manière, je n’ai pas le matériel nécessaire pour jouer à Tarzan, puisqu’il me faut une fronde. Pas un lance-pierre, une fronde.

Roh tant pis, je verrais bien en me promenant, hein ! Je me balade donc sur la plage et en profite pour reprendre mon souffle et des force. Bah ouais, les aventuriers, c'est en bougeant qu'ils reprennent leur force, c'est pas en restant assis ou couchés ou je ne sais pas quoi d'autre, non, ça c'est les simples humains ordinaires, voire les tafiolles, qui se reposent comme ça. Mais moi je suis pas une simple humaine ordinaire. Ni une tafiolle. Parce que moi, je vous donne dans le mille : je suis une A-VEN-TU-RIÈRE. Et les aventurières, ça fait ce qu'elles veulent. Parce qu'elles sont LIBRES les aventurières. Et moi, je suis une aventurière, je suis donc libre. Et donc je fais ce que je veux. Et ce que je veux, c'est reprendre mon souffle en me baladant. Même si je sais plus pourquoi, là. Mais ce n'est qu'un détail. Le plus important à comprendre, c'est que je fais ce que je veux. Voilà.

Et puis de toute f… OH ! Putain une planche de surf ! Et qui dit planche de surf tartinée de vaseline dit surfeur en short de bains coloré, au physique athlétique et au teint h âlé. Mais. Minute. Qui dit surfeur sexy en maillot de bain coloré dit désir sexuel pour les morues siliconées que l'on trouve sur les plages. Mais je n’en vois aucune, moi. Du coup j’pense qu’il n y a que celles qui sont sous l'eau et qui sont pas siliconées. ET DONC DONC DOOONC, s’il n y en a pas sur la plage, c’est que le surfeur n’attire personne et qu’il est tout blanc, tout mou ou tout gras… Et s’il n’est pas si beau que ça, je ne peux pas m’en servir pour remplir mon tableau de chasse ou à m’amener du monde pour m’aclamer comme j’avais prévu…

... Et puis BAM. Coup du destin ou grosse chance, je tombe nez à nez avec un coffer au trésor ! Il est bleu mais c’est un vrai de vrai ! Il y a sûrement plein de pieces à en faire crever de jalousie Barbe Rouge et son pote contre qui il a perdu le procès pour plagiat de nom de scène, Barbe Bleue.
Et meme que… Je sais, je sais ! À la minute oú j’ouvirais ce coffre, la foule viendra d’elle même 2 minutes après parce qu’elle aura eu vent de ma grosse trouvaille !

Alors, sans perdre plus de temps, j’ouvre le coffre sans mal, et m’apperçois qu’en fait que ce n’était qu’une supercherie ! Un pirate était déjà passé par là ! Nom d’un requin ! Et je le sais parce qu’il a laissé une bouteille de Rhum sur son passage ! C’est un peu leur signature, voyez ? Comme Zorro ou les Cat’s Eyes !

Mais n’ayez crainte, je maitrise la situation. Je suis une femelle d'expérience et de terrain, je possède une science infinie de cette communauté aventuresque et de ses risques, que je gère avec une facilité déconcertante. Tant et si bien, que je donne l'impression de faire la nique au danger ! Vuaip. Donc du coup, comme le pirate c’est un aventurier, ben moi aussi je suis une pirate parce que je suis une aventurière ! Et les pirates ça fait que boire du Rhum, alors moi aussi !

Et c’est ce que j’ai fais, parce que j’ai pris la bouteille, j’lai descendu à moitié, ou même plus, je n’sais plus. Et pis je l’ai balancé… Je ne me souviens plus où ! En tout cas c’était bon.
C’était tellement bon que je suis repartie en direction de l’endroit ou j’en avais pris pour voir s’il y avait pas une autre bouteille que je pourrais finir à moitié et jetter ensuite.

Sauf que figurez-vous (oui, oui, allez, figurez-vous encore une fois!), que D'UN SEUL COUP, BOUM. Je me retrouve secouée. Je me retrouve secouée parce qu'en fait, d'un coup, y'a eu une sorte de gros poids sur mon dos. Sauf que moi je m'y attendais pas. Et donc BOUM. Je me fais tirer. Choquée, je m'écrie alors :

LEÏA ♫
« AAAH, TOUS AUX ABRIS, LES EXTRA-TERESSTRES DÉBARQUENT ! »

Et puis le gros poids en question me re-secoue encore. Et en fait, c'est pas les extraterrestres. C'est un pirate. Je l’ai reconnu grâce à son cache oeil ! Et il a pas l’air très content à en juger son expression faciale et ses dires, mais ça on s’en fout. Hahaha. Et donc, le voyant, je fais d'un ton beaucoup plus calme, comme si tout était normal dans le meilleur des mondes : (Pas comme si j'allais m'faire avaler toute crue par un méchant pirate, non non !)

LEÏA ♫
« Oh, salut, la forme ? »

HRP : Dès que j'ai vu la bouteille de Rhum et le coup du surf et tout, bah j'me suis jetée sur le clavier pour te répondre. BOUAHAHAH. Parce que j'avais envie. Et que t'es trop sexy ! Et que c'est évident que tu te serais tapé un vent RP-ésque sinon. Cool Par contre j'ai pas encore dormi aujourd'hui et j'me suis pas relue ! J'ai même peur de me lire demain parce que si ça se trouve j'ai dis de ces trucs, et j'ai bien déliré. Avec plein de Eh Ho Hahaha et tout o_o Mais je m'excuserais pas pour ça parce que t'as déjà essayé d'me violer plein de fois et tout. OK ? ENFIN BREF. Shawn mouton sexy, bonne nuit ! *K.O*
PARCE QU'UN PIRATE C'EST AUSSI UN AVENTURIER, COMME JACK SPARROW !

©Louison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 28
$ Dollars : 26
Date d'inscription : 25/07/2013
Sujet Gamma
MessageSujet: Re: WHAT THE ... FUCK ?    Dim 28 Juil - 19:32


WHAT THE ... FUCK ?
LIBRE ||| LEÏA A. APPLEFIELD


C'était un véritable cauchemars pour Shawn. C'était la première fois que ça lui était arrivé et il devait l'avouer : Se faire voler un bien précieux était très douloureux pour son petit cœur fragile qui penchait vers l'autodestruction ! Il était à deux doigts d'aller se noyer dans l'océan pour... noyer son chagrin ! Haha... Non, ça devait être un mauvais rêve, mais malheureusement quand il envoya voler le conteneur, ce dernier était bien léger et sa douce n'y était plus. Ce qui le faisait tenir dans la vie était... partie, envolée, volatilisée ! OU pouvait elle bien être la salope hein ? De ce qu'il savait, elles n'avaient pas de papattes la bouteille alors c'était forcément quelqu'un qui l'avait volée, mais qui ? Ca ne pouvait être que les personnes présentes ici et la, mais vu que ça faisait un petit moment qu'il était dans l'eau et le voleur aurait pu prendre la poudre d'escampette pour aller se la siffler en douce loin des yeux et loin du cœur de Shawn. C'est bien pour cela que le jeune homme entra dans une rage folle, une rage incontrôlable jusqu'à ce qu'il retrouve sa bouteille ! Presque rien dans ce monde ne pourrait l'arrêter dans sa croisade afin de retrouver sa bouteille disparue et il attrapa la première personne venue par les épaules, la secoua et lui demanda si c'était elle qui avait sa bouteille. La réaction comme quoi les extraterrestres débarquaient ne lui fit ni chaud ni froid. Il affronterait un Wookie s'il le fallait pour reprendre son bien ! Secouant de nouveau, il laissa la personne tranquille un instant pour qu'elle puisse se retourner et ne comprit pas comment la femme en face de lui pouvait ignorer ce qu'il avait dit. « Ouai ouai Salut, ca va bien, ca boom, ca biche, j'pête la forme... » Non, il en avait rien à foutre, il avait jeté son dévolu sur elle pour le moment.

Son unique œil se plantait dans les siens – cherchez pas, il est tellement doué qu'il peut se concentrer sur deux yeux avec un seul trop balèze CSB – il cherchait un indice et finalement, ne trouvant rien, il la prit par les épaules et la secoua encore une fois. « C'est toi qui a prit ma bouteille de Rhum !? Avoue ! » Il la secoua encore un petit peu et il fut attiré un peu plus bas, ça bougeait pas mal et vu qu'il aime tout ce qui est rond et ben ça attire son œil ! Il secoua une nouvelle fois pour vérifier les faits et confirmer ses doutes. Finalement il la lâcha et fit un pas en arrière pour bien visualiser les choses. « Putain, sont énormes meuf ! » Ouai, il en avait oublié sa bouteille pendant un petit instant et il avait qu'une envie, sauter vers la vallée des dieux ! Ils étaient étrangement maintenant par un bandeau qui ne craque pas sous le poids ! C'était bien dommage et il resta un petit instant planté la avant de reprendre ses esprits pleinement. « Et merde ! » Il mit ses deux mains sur sa tête, secouant cette dernière pour retrouver le fil de ses pensées et voilà que de nouveau la douleur de la perte de son amie proche revint au galop. Il se détourna de la femme, sachant que ses atouts le déconcentrerait encore une fois et il se mit à courir dans tous les sens à la recherche de la bouteille. « QUI A PRIT MA BOUTEILLE !? » Criant ça, sa voie s'éteignit lorsqu'il la vit, cette belle et magnifique chose, dans le sable, à moitié morte. Il tomba à genoux auprès d'elle et la prit dans ses mains. La pauvre avait été vidée de moitié et le voleur l'avait laissé la, comme ça, comme un pauvre détritus.

Il avait probablement l'air d'un fou, mais il n'en avait que faire. Sa réputation de mec un peu cinglé n'était plus à faire et pour le moment, il n'était plus en état de se battre. Il n'avait plus la force de faire autre chose que de se redresser, et de repartir à sa planche de surf ou il s'y installa tout en regardant le demi cadavre. « Ne t'inquiète pas, quand je retrouverais la personne qui t'a fait ça, je te vengerais. » C'était une promesse et en guise de bonne foi, il vida la bouteille en deux gorgées et la balança derrière lui – Sur Leïa bien entendu ! OUPAS - sans faire attention. L'alcool dans l'estomac, il adorait cette sensation d’apaisement et vu qu'il n'avait rien fumé encore aujourd'hui, ça le détendait pas mal. « Va falloir aller chercher sa petite sœur ... » Oui, il parlait tout seul, il était assez fou dans sa tête et d'un instant à l'autre, il pensait à autre chose, comme à présent il oubliait complètement l'histoire du Rhum et repense à la jeune femme qui était la tout à l'heure et qui devait surement encore y être, il n'en savait rien. « Comment est-ce qu'ils pouvaient tenir aussi parfaitement ? » Halala... C'était un grand mystère de la vie ! Sifflant, il se redressa tout en attrapant sa planche « Il est temps d'aller à l'aventure moussaillon ! » Ou plus précisément, aller affronter les vagues...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: WHAT THE ... FUCK ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

WHAT THE ... FUCK ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOLDEN SHELL - this is not a cage :: GOLDEN SHELL RP :: Le Sud :: Plage-